Quelles sont les techniques pour le tissage des culottes menstruelles ?

par laya lauret
0 commentaire
culottes menstruelles

Depuis un certain moment, les culottes menstruelles sont de plus en plus demandées par la gent féminine. Ces types de culottes ont une part de marché qui augmente tout en gagnant de plus en plus d’adeptes. Et pour cause, ce sont des sous-vêtements à la fois pratiques et confortables. Mais vous êtes-vous déjà demandé comment sont fabriquées ces culottes?? Découvrez dans les lignes qui suivent les techniques pour le tissage des culottes menstruelles.

La culotte menstruelle : pour des règles écoresponsables

Vous vous doutez bien qu’une culotte de règles ne fonctionne pas comme une culotte classique. Une culotte menstruelle est spéciale, car elle vous permet de vivre vos règles d’une bien meilleure façon. Comment cela? Ce type de sous-vêtement vise deux objectifs : faire du bien à la planète et optimiser votre bien-être ainsi que votre confort durant vos cycles menstruels.

La culotte menstruelle se veut écoresponsable. Elle constitue une solution éthique, mais surtout une solution de choix, en termes d’accessoires pour les règles. Contrairement aux tampons ou aux serviettes hygiéniques, elle est réutilisable et possède une durée de vie moyenne d’environ 5 ans. Elle entraîne alors moins de déchets pour l’environnement. Mais encore, elle est économique, car une culotte représente l’équivalent de 2 ou 3 tampons en fonction du flux.

Ensuite, la culotte menstruelle se révèle plus confortable que les coupes menstruelles. Sa technique de fabrication lui procure une bonne capacité d’absorption. Ainsi, votre culotte de règles vous fait oublier la sensation humide et vous maintient au sec de jour comme de nuit. Le confort de ce sous-vêtement s’explique aussi par son ajustement à votre corps. Et enfin, dans l’optique de satisfaire tous les goûts, la lingerie périodique se décline dans différents modèles : shorty, tanga, culotte taille haute, etc.

Il faut savoir qu’afin de permettre à la culotte menstruelle d’assurer toutes ces fonctions, les fabricants misent sur des techniques intelligentes durant la conception de chaque pièce.

La technique de tissage d’une culotte menstruelle

Les culottes menstruelles sont principalement conçues dans des fibres naturelles. Cela, toujours dans le cadre du développement durable. Les marques privilégient tout simplement les matériaux écologiques et recyclables. C’est ainsi que vous trouverez notamment des sous-vêtements de règles en coton bio ou bien en fibres de bambou sur le marché.

Retenez entre autres que la fabrication d’une culotte menstruelle nécessite l’utilisation d’une technique de tissage spécifique : le tissage 3D. Derrière cette appellation plus ou moins futuriste repose la conception d’un sous-vêtement avec un fond composé de 3 couches différentes de quelques millimètres d’épaisseur. Ce sont ces couches qui rendent la culotte absorbante.

La première couche

La première couche concerne celle qui est en contact avec la peau. Comme cette partie du corps constitue une partie des plus délicates de l’anatomie féminine, le fond de culotte se doit d’être doux et agréable au toucher. Il s’agit de la couche qui doit absorber le sang menstruel. Elle doit ainsi également être drainante et respirante. Cela, afin de vous éviter de ressentir une sensation humide et l’apparition de mauvaises odeurs. En principe, cette couche se compose de coton bio soyeux.

La seconde couche

La seconde couche vient renforcer le drainage réalisé par la première couche. L’imperméabilité de la culotte et la bonne absorption du flux reposent sur cette seconde couche. C’est notamment grâce à elle que vous pouvez rester au sec dans votre culotte périodique. Elle se compose généralement d’un matériau 3D respirant et aéré, à l’instar du polyester ou du tissu PUL.

La troisième couche

La dernière couche représente la partie extérieure de la culotte menstruelle. Elle se doit de retenir toute l’humidité drainée par les deux premières couches. Autrement dit, cette couche externe doit être 100 % imperméable afin d’éviter que le sang ne déborde de votre sous-vêtement. Pour assurer sa mission, cette troisième couche se compose alors d’un matériau imperméable, comme l’élasthanne combiné avec de la fibre naturelle.

Maintenant que vous comprenez mieux comment est conçue la culotte menstruelle, il serait peut-être temps de vous en procurer une si ce n’est pas encore le cas.

Facebook Comments

Vous aimerez aussi